Intervention de l'APEM au CRTC sur les outils de recommandation des services de musique en ligne - 13 février 2018

Dans son document de référence, le CRTC affirme que les plateformes musicales offrent des services adaptés aux goûts des Canadiens. L’APEM tient à préciser que via leurs outils de recommandation, les services de musique en ligne font bien davantage : ils façonnent les goûts des Canadiens en leur proposant un titre plutôt qu’un autre. Ces outils de recommandation peuvent avoir des biais, notamment technologiques et/ou commerciaux teintant ce qui est proposé aux Canadiens. Cette réalité amène le besoin d’en savoir davantage sur les impacts des outils de recommandation des services de musique en ligne et appelle à davantage de transparence de leur part. Des données d’intérêt public doivent être transmises aux autorités compétentes, afin notamment de pouvoir mesurer la mise en valeur des contenus canadiens et francophones sur les services de musique en ligne.

Les changements technologiques font en sort qu’il est primordial de mettre à jour nos lois et nos règlements. Toutefois, les raisons pour lesquelles la diffusion de contenus culturels est règlementée au Canada ne sont pas disparues avec les changements technologiques. La continué, l’équité et le soutien sont de mise dans cette transition, tel que prôné dans le Manifeste de la Coalition pour la culture et les médias, dont l’APEM fait partie.

Afin de soutenir la création et la diffusion de la culture canadienne, nous réitérons que le CRTC doit mettre fin à l’exemption des entreprises de radiodiffusion de médias numériques.


Enfin, l’APEM appuie les grandes lignes de l’intervention présentée par l’ADISQ dans le présent processus.​

CLIQUEZ ICI pour télécharger le mémoire complet.

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle